Histoire du coaching :

Socrate, inventeur de la maïeutique, pourrait être le père du coaching. La maïeutique désigne l’art de l’accouchement. Socrate, dont la mère était sage-femme, parlait de l’art de faire accoucher les esprits, qui par un questionnement particulier faisait émerger le savoir caché en soi. La maïeutique socratique permet au sujet de se découvrir et d’accéder au savoir de lui-même par lui-même.

C’est le propre du coaching : comprendre et mettre en place des ressources que l’on a en soi pour dépasser sa problématique

Histoire du mot coach :

Coaching vient du français coche, sous-entendu, le cocher. Au milieu de 19 ème siècle, les universitaires anglais utilisaient le mot coach pour désigner un répétiteur qui aide un étudiant en une dure épreuve.

Le mot s’est démocratisé dans le milieu sportif pour désigner la personne chargée de l’entraînement d’une équipe ou d’un sportif. Le mot s’associe alors à une notion de mouvement de conduite, d’objectif à atteindre. Dans le cadre du coaching individuel ou collectif, celui-ci vise à développer les compétences des individus.